DIRECT. Guerre en Ukraine : 498 militaires russes tués, selon un premier bilan de leur ministère de la Défense

Voir aussi

Jubilé d’Elizabeth II : Meghan et ce prince Harry seront absents du balcon de Buckingham

Jubilé d’Elizabeth II : Meghan et un prince Harry seront absents du balcon de Buckingham

rivalité en Ukraine : la France va apporter 300 millions de dollars d’aide supplémentaires

Guerre chez Ukraine : la France va apporter 300 millions de dollars d’aide supplémcheztaires

Avortement aux Etats-Unis : le gouverneur de l’Oklahoma fondement l’une des lois les plus restrictives

étouffement aux Etats-Unis : le gouverneur de l’Oklahoma signe l’une des lois les plus restrictives

Partager

L ‘essentiel

  • La ville de Kharkiv, à l’est, a été bombardée dans la nuit. Les troupes russes aéroportées ont débarqué dans la foulée.
  • Le président américain Joe Biden a traité Vladimir Poutine de « dictateur » dans son discours sur l’état de l’Union devant le Congrès.
  • L’Assemblée générale de l’ONU doit se prononcer aujourd’hui sur la résolution condamnant la Russie pour son offensive en Ukraine. Deux tiers des votes exprimés sont nécessaires.
  • Près de 836 000 réfugiés ont fui l’Ukraine, a indiqué l’ONU. Parmi la population civile, 352 personnes ont été tuées, dont 14 enfants, selon un dernier bilan du ministère de l’Intérieur ukrainien.

18:05

498 militaires russes tués, selon un premier bilan du ministère de la Défense

Jusqu’ici le ministère de la Défense avait reconnu des pertes mais sans jamais donner de bilan. 

18:02

Nouveau carton rouge à Paris pour le chef d’orchestre russe Valery Gergiev

Le Théâtre des Champs-Elysées à Paris annule la venue la saison prochaine de Valery Gergiev, célèbre chef d’orchestre russe proche du président Vladimir Poutine. Valery Gergiev devait s’y produire avec l’Orchestre Philharmonique de Rotterdam. Le concert sera néanmoins maintenu avec un autre chef d’orchestre. Le Théâtre des Champs-Elysées a également annulé le récital du pianiste russe Denis Matsuev, lui aussi un soutien de Vladimir Poutine, prévu le 31 mai 2022.

18:01

Les Russes quittent la base spatiale de Kourou

Le CNES, l’Agence spatiale française, a annoncé un départ « rapide, sûr et encadré » des Russes présents sur la base spatiale de Kourou en Guyane, consécutif à la suspension des lancements décidée par Moscou. L’Agence spatiale russe Roscosmos avait annoncé samedi suspendre ses lancements spatiaux depuis Kourou et rappeler son personnel technique – 87 personnes au total – en réaction aux sanctions de l’Union européenne à l’encontre de la Russie après l’invasion de l’Ukraine.

17:52

Ce que l’on sait de la mort de trois sportifs au combat

Vitalii Sapylo, 21 ans, Dmytro Martynenko, 25 ans, deux footballeurs, et Yevhen Malyshev, biathlète de 19 ans, ont perdu la vie lors des premiers jours de combat en Ukraine. D’importants hommages ont été rendus à ces sportifs accomplis. Les détails à lire ici.

17:47

L’UE renforce les sanctions économiques contre la Biélorussie après l’invasion de l’Ukraine

17:39

Depuis l’ONU, l’Ukraine dénonce un « génocide »

L’ambassadeur de l’Ukraine à l’ONU, Sergiy Kyslytsya, a dénoncé un « génocide » en cours dans son pays, perpétré par la Russie, lors d’un discours à la tribune de l’Assemblée générale des Nations unies, à la clôture d’un débat exceptionnel de plus de deux jours.

« Il est facile de signer la Charte des Nations unies en temps de paix. Venez la signer en temps de guerre » après le vote attendu de l’Assemblée générale, a-t-il lancé en brandissant le petit fascicule bleu, à l’intention des 193 pays membres de l’Organisation assistant à son intervention, ponctuée par de vifs applaudissements.

17:37

Un cessez-le-feu au menu de nouveaux pourparlers russo-ukrainiens jeudi

La délégation ukrainienne attendue au Bélarus pour des pourparlers jeudi selon le négociateur russe. La délégation ukrainienne se dirige vers le lieu des négociations avec les Russes au Bélarus a confirmé Kiev. 

17:36

Suspension des activités de Boeing et d’Airbus en Russie : ni pièces de rechange ni maintenance, un coup de massue pour l’aviation russe.

Plus de pièces de rechange ni de services de maintenance pour les avions : la suspension des activités de Boeing et d’Airbus en Russie constitue un coup de massue pour les compagnies aériennes russes, dont la sécurité des vols sera en jeu à terme. Le géant de Seattle a annoncé dans la nuit de mardi à mercredi qu’il suspendait « les services de pièces détachées, de maintenance et de support technique pour les compagnies aériennes russes » ainsi que ses « opérations majeures » à Moscou. De son côté, « conformément aux sanctions internationales en vigueur, Airbus a suspendu les services d’assistance aux compagnies aériennes russes, ainsi que la fourniture de pièces détachées dans le pays », indique l’avionneur européen.

Les appareils des deux constructeurs constituent la grande majorité de la flotte d’aviation commerciale russe. Sur un millier d’appareils en service en Russie, près de 370 sont des Boeing, 340 des Airbus. 

17:36

La Géorgie va « immédiatement » demander l’adhésion à l’UE 

La Géorgie va « immédiatement » demander son adhésion à l’Union européenne, a déclaré le parti au pouvoir dans ce pays ex-soviétique du Caucase qui entretient des relations délicates avec Moscou, après que l’Ukraine a demandé son intégration à l’UE face à l’invasion russe. Le président du parti Rêve géorgien, Irakli Kobakhidze, a annoncé lors d’une conférence de presse la « décision de faire acte de candidature immédiatement pour l’entrée dans l’UE », ajoutant que la Géorgie demandait à Bruxelles d’examiner « urgemment » cette demande et de conférer à la Géorgie le statut de candidat à l’entrée dans l’Union.

17:29

Le conseil de l’AIEA examine une résolution condamnant la Russie

Le conseil des gouverneurs de l’AIEA examine une résolution condamnant l’invasion de l’Ukraine par la Russie. « C’est la première fois qu’un conflit militaire se déroule au beau milieu d’installations d’un large programme nucléaire », avec notamment le dépôt de déchets radioactifs de Tchernobyl, a déclaré à l’ouverture de la réunion Rafael Grossi, le directeur général de l’AIEA. « La situation est sans précédent et je continue à être gravement préoccupé. » L’Ukraine dispose de 15 réacteurs dans quatre centrales et de plusieurs autres sites. 

17:27

Les armes promises par l’Allemagne, antichars et stingers, ont été remises à l’Ukraine

« L’offre de Berlin n’a été faite que samedi. Une rapidité étonnante étant donné qu’il a fallu un mois pour que les casques promis arrivent à destination » rapporte un correspondant de plusieurs  médias américains.

17:18

Le Nigeria rapatrie ses premiers ressortissants

De nombreux pays africains multiplient les efforts pour aider leurs ressortissants ayant afflué notamment vers la Pologne et la Roumanie, sur fond d’accusations croissantes de racisme aux frontières ukrainiennes. Le ministère nigérian des Affaires étrangères a annoncé que trois avions affrétés par les compagnies locales Max Air et Airpeace, pouvant rapatrier jusqu’à 1300 personnes, devaient décoller mercredi du Nigeria pour rejoindre la Hongrie, la Pologne et la Roumanie. « Le premier groupe de personnes évacuées est attendu au Nigeria jeudi », selon le communiqué. « Nous assurons aux Nigérians que nous travaillons 24 heures sur 24 pour que nos citoyens soient ramenés chez eux en sécurité. »

17:15

A Energodar, une foule de civils bloquent l’entrée de la ville

A l’entrée d’Energodar, ville du sud-est de l’Ukraine connue pour abriter la plus grande centrale nucléaire d’Europe, les civils font barrage aux troupes russes. Des barricades ont été érigées.

17:13

L’armée russe semble être ralentie dans son offensive par  des soucis logistiques notamment le manque d’essence

Ici on peut voir un couple de fermiers dans les environs de Marioupol qui a réussi à capturer un système de missiles Tor, abandonné par les forces d’invasion russes qui étaient à court de carburant.

17:08

Les « conséquences » de la guerre « très incertaines » pour l’économie américaine

« Le conflit provoque d’énormes difficultés pour le peuple ukrainien », a souligné Jérôme Powell, le patron de la Réserve Fédérale (Fed), lors d’une audition devant la Chambre des représentants. Et « les effets à court terme sur l’économie américaine de l’invasion de l’Ukraine, la guerre en cours, les sanctions, et des événements à venir, restent très incertains », a-t-il ajouté. Pour autant, Powell estime qu’il reste « approprié » de relever les taux d’intérêt de la Banque centrale américaine dans deux semaines compte tenu de l’inflation. 

17:05

Washington charge plus de dix procureurs de poursuivre les oligarques russes « corrompus »

Le ministère américain de la Justice a chargé mercredi une dizaine de procureurs de poursuivre « les oligarques russes corrompus » et tous ceux qui violeraient les sanctions adoptées par Washington contre Moscou après l’invasion de l’Ukraine. « Nous ne ménagerons aucun effort pour enquêter, arrêter et poursuivre tous ceux dont les actes criminels permettent au gouvernement russe de poursuivre cette guerre injuste », a déclaré le ministre Merrick Garland dans un communiqué qui précise les contours d’une unité dédiée annoncée la veille par le président Joe Biden.

17:04

« Rien n’est exclu », assure Biden à propos d’un arrêt des achats de pétrole russe

e président américain Joe Biden a assuré mercredi que « rien n’était exclu », à une journaliste qui lui demandait si les Etats-Unis comptaient interdire les importations de pétrole russe. Il fait cette déclaration après avoir déjà pris une volée de mesures économiques contre la Russie en réponse à l’invasion de l’Ukraine, allant de l’interdiction de l’espace aérien américain à des sanctions lourdes contre la banque centrale russe.

17:03

Le CNRS suspend toutes nouvelles formes de collaborations scientifiques avec la Russie

Le CNRS annule aussi tous les événements scientifiques à venir impliquant le pays. « Les chercheurs russes qui travaillent dans des laboratoires français peuvent poursuivre leurs activités », précise toutefois l’organisme public de recherche. « La science n’a pas de frontières mais les valeurs que toutes les communautés scientifiques portent et partagent ne peuvent tolérer cette guerre », justifie le CNRS, qui affirme qu’il « apportera toute forme d’aide et de soutien aux chercheurs et chercheuses ukrainiens » et se dit « prêt à accueillir celles et ceux qui le souhaiteraient ». 

16:48

La Biennale de Venise refuse la présence de responsables russes

« La Biennale refuse (…) toute forme de collaboration avec ceux qui ont mis en œuvre ou soutenu un acte d’agression d’une gravité inouïe et n’acceptera donc pas la présence à ses propres manifestations de délégations officielles, d’institutions ou personnalités liées d’une quelconque manière au gouvernement russe », indique un communiqué de la Biennale. La porte reste en revanche largement ouverte pour les opposants russes.

16:42

Vodka et autres produits russes bannis de supermarchés allemands

De la vodka au dentifrice, plusieurs chaînes de supermarchés en Allemagne ont décidé de bannir les produits importés de Russie, en signe de solidarité avec l’Ukraine. Jusqu’à présent, le discounter Aldi Nord ne proposait qu’un seul article en provenance de Russie : la vodka en bouteille de 0,70 litre. « Nous avons décidé d’arrêter la vente de cet article », a déclaré un porte-parole de l’enseigne. La société sœur Aldi Sud a également interdit cette boisson alcoolisée dans ses rayons.

16:40

Après leur fuite d’Ukraine, des footballeurs brésiliens du  Shakhtar Donetsk racontent l’« horreur »

Après deux jours de périple en train et en autocar pour fuir l’Ukraine en guerre, avec des personnes âgées et des enfants à bord, une quinzaine de footballeurs brésiliens ont enfin pu rentrer chez eux, soulagés, mais très éprouvés par « l’horreur » du conflit.

« Le plus dur, c’est tout ce que nous avons vu sur la route, des gens qui sont morts et n’avaient rien à voir avec toute cette situation », a confié aux journalistes Pedrinho, attaquant du Shakhtar Donetsk, à son arrivée mardi à l’aéroport de Guarulhos, près de Sao Paulo. « J’avais dans mes bras ma fille de quatre mois et je voulais juste qu’elle aille bien. C’était une horreur, des images terribles, des villes détruites. Ça reste gravé dans mon esprit », a ajouté ce joueur de 23 ans formé aux Corinthians de Sao Paulo et passé par le Benfica Lisbonne. « Tout ce que je veux, à pré sent, c’est passer du temps avec ma famille. À chaque fois que je leur parlais, je leur disais adieu, parce que je me disais que c’était peut-être la dernière fois que j’entendais leur voix », a-t-il raconté. 

16:40

Chypre redoute le contrecoup des sanctions

Chypre, membre le plus oriental de l’Union européenne, a rapidement soutenu les mesures prises par l’UE à l’encontre de la Russie. Mais cette décision inquiète des professionnels du tourisme et des experts financiers de l’île, les touristes russes représentant le deuxième plus grand nombre de visiteurs après les Britanniques. Environ 18 000 Russes sont enregistrés comme résidents sur l’île et les investissements chypriotes-russes sont importants. Le pays a déjà subi les effets désastreux de la pandémie de Covid-19 avec une chute vertigineuse du nombre de touristes, un secteur clé qui avait rapporté 2,68 milliards d’euros en 2019, soit environ 15% du PIB.

16:38

L’OMS « très préoccupée » par de possibles attaques contre des hôpitaux

« Nous sommes très préoccupés par les informations faisant état d’attaques contre des installations sanitaires », a dit le patron de l’OMS, Tedros Ghebreyesus. « Le caractère sacré et la neutralité des soins de santé, y compris des travailleurs de la santé, des fournitures, du transport et des installations pour les patients, ainsi que le droit à un accès sûr aux soins doivent être respectés et protégés », a-t-il souligné. L’OMS a réitéré son appel à l’instauration de corridors humanitaires, notamment pour acheminer de l’oxygène dont les réserves en Ukraine sont très faibles.

16:35

Le chef de la diplomatie du Luxembourg évoque la solution d’un « renversement » de Poutine

Interrogé à la radio, le ministre luxembourgeois des Affaires étrangères Jean Asselborn a dit regretter le manque d’informations parvenant aux citoyens russes sur cette guerre via les médias d’Etat de leur pays. « Si le peuple russe voyait ce que Poutine fait en Ukraine, à quel point les Ukrainiens ont peur et combien de vies humaines il pourrait avoir sur la conscience, alors il renverserait le Kremlin », a enchaîné Asselborn. Et d’ajouter : « C’est peut-être tout ce que l’on pourrait souhaiter, c’est que Poutine soit réellement physiquement éliminé (par un soulèvement) pour arrêter tout ça ». Contacté par l’AFP, Jean Asselborn a expliqué avoir « prononcé ces mots sous le coup de l’émotion », après avoir été informé par des diplomates occidentaux sur place que l’armée russe s’en prenait aux populations civiles en Ukraine contrairement à ce qu’affirme le Kremlin.

16:16

L’UE sanctionne 22 officiers supérieurs de la Biélorussie 

L’Union européenne a ajouté mercredi 22 officiers supérieurs des forces armées de la Biélorussie à sa liste noire des personnes sanctionnées pour leur soutien à l’invasion de l’Ukraine par la Russie, selon un communiqué.

« Compte tenu de la gravité de la situation et du fait que la Biélorussie participe à une invasion russe non provoquée contre l’Ukraine en autorisant une agression militaire à partir de son territoire, le Conseil estime qu’il convient d’ajouter vingt-deux personnes à la liste des personnes physiques et morales, entités et organismes faisant l’objet de mesures restrictives », indique le communiqué publié avec la liste des noms, leurs grades et leurs fonctions au Journal officiel de l’UE.