Guerre en Ukraine : l’ancienne Miss Anastasiia Lenna a-t-elle rejoint l’armée contre Poutine ?

Voir aussi

Jubilé d’Elizabeth II : Meghan et ce prince Harry seront absents du balcon de Buckingham

Jubilé d’Elizabeth II : Meghan et un prince Harry seront absents du balcon de Buckingham

rivalité en Ukraine : la France va apporter 300 millions de dollars d’aide supplémentaires

Guerre chez Ukraine : la France va apporter 300 millions de dollars d’aide supplémcheztaires

Avortement aux Etats-Unis : le gouverneur de l’Oklahoma fondement l’une des lois les plus restrictives

étouffement aux Etats-Unis : le gouverneur de l’Oklahoma signe l’une des lois les plus restrictives

Partager

Des paillettes à la mitraillette. Sur son compte Instagram, l’ancienne Miss Ukraine Anastasiia Lenna, couronnée en 2015, pose carabine semi-automatique en bandoulière, devant un immeuble défraîchi. Et voilà déjà la presse people française et étrangère à ses trousses, interprétant le cliché comme une officialisation de sa participation aux combats qui rongent le pays, envahi par la Russie depuis le 24 février 2022.

Ce que montrent les images

À partir des photos présentées, peut-on affirmer qu’Anastasiia Lenna, 31 ans, 223 000 abonnés sur son compte Instagram a vraiment « pris les armes » pour l’Ukraine ? De nombreux éléments jettent le trouble quant à la nature de l’image diffusée par la jeune femme. Premièrement, la date que l’ex-miss a indiquée en légende de la publication « 22.02.2022 #standwithukraine #handsoffukraine », ainsi que la date de publication de l’image sur Instagram, ne correspondent pas avec le début de la guerre, amorcé deux jours plus tard, le 24 février.

L’ « arme » montrée sur cette photo semble également indiquer qu’elle n’a pas été prise sur un champ de bataille. Ce n’est pas la première fois qu’Anastasiia Lenna pose avec. Le 2 février, avant la guerre donc, elle s’affiche sur Instagram en tenue de combat blanche, dans la neige, avec une arme similaire, sans viseur et la légende identifiant un club d’airsoft à Kiev, capitale ukrainienne.

Le 24 janvier, l’ex-miss est en treillis, position allonger, avec la même arme en apparence et les hashtags « airsoftukraine », « airsoftgirl », entre autres. Enfin, le 28 octobre, Anastasiia Lenna se montre dans ce qui ressemble à un complexe d’airsoft, avec la même arme, identifiant le même club d’airsoft. Des billes sont visibles au sol.

Ce qu’il en est réellement

Selon plusieurs sources spécialisées dans les répliques d’armes utilisées dans le cadre du « airsoft », ce sport de tir en plein air, plusieurs éléments laissent à penser qu’il s’agirait d’une réplique d’une arme américaine, la MK18, vendue par Specna Arms.

« C’est bien de l’airsoft. Je l’ai en magasin. Sur la photo, on voit une petite étiquette sous la trappe d’éjection de la balle. Ce sont les prérogatives d’usage des répliques. On devine le logo au-dessus du doigt de la personne », analyse Baptiste Fressin, spécialiste vente/réparation Honor Airsoft.

Une petite vitre a été placée devant le viseur : « Cette vitre en plexiglas a été conçue pour l’airsoft. Elle résiste aux billes et évite qu’elles ne cassent le verre de la lentille. Sur une vraie arme, cela ne sert a rien. Quand la balle arrive c’est trop tard », affirme Guillaume Vuaflart, gérant de Shootavenue, une boutique d’Airsoft.

Pour Thibault Barre, membre du conseil d’administration et responsable juridique de la Fédération Française d’Airsoft, ces éléments tendent à montrer qu’il s’agit d’une réplique utilisée dans le cadre de ce sport. « De plus, l’arme est très propre », souligne-t-il. Enfin, il semble très curieux que l’Ukraine puisse avoir fourni dans l’urgence de la guerre une lunette de visée rose et dorée, comme l’on peut la voir sur la photo de la jeune femme.

Une ex-miss dans l’armée ukrainienne ?

Si le président ukrainien Volodymyr Zelensky a appelé les civils ukrainiens à rejoindre les combats, décrétant la mobilisation générale du pays et interdisant aux hommes de 18 à 54 ans de sortir du territoire, ni la photo publiée par la jeune femme, ni ses messages contre la guerre n’indiquent explicitement qu’Anastasiia Lenna a été enrôlée.

Ce lundi, la jeune femme a également publié une vidéo martiale avec la légende « Je ne suis pas militaire, juste une femme, une humaine, comme mon peuple. Je suis aussi une joueuse d’airsoft, depuis des années », sans pour autant faire référence aux nombreux articles annonçant qu’elle avait rejoint la guerre. Autrement dit, il n’est pas à exclure qu’elle aide son pays, d’une manière ou d’une autre, cependant rien n’indique que cela ne soit par le biais de combats armés.