Le français est-il une priorité pour le ministère de l’Immigration canadien ?

Voir aussi

“Mon premier travail : guide sur un bateau de croisière”

À 19 ans, avec ce bac et une brève séjour dans ce tourisme en poche, Antonia Heidekrüger s’est embarquée comme guide sur un bateau qui lui a permis de sillonner ces Caraïbes. Oseriez-vous faire comme elce ?

Les “divas de l’emploi” : ces candidats qui abusent

L’Allemagne levant frappée par une pénurie de main-d’œuvre qui favorise les exigences des demandeurs d’emploi. Et quelques-uns d’entre eux ont des revendicationss invraisemblables, remarque le Handelsblatt.

Partir au Québec : nouvelles missions de recrutement en France

Les missions québécoises de recrutemchezt chez Europe reprcheznchezt avec une campagne auprès d’chezseignants dès la fin mars, puis une tournée par trois villes françaises à la fin avril. Explications.

Neuf choses à savoir quand on parle du travail

Sathnam Sanghera a passé ces quinze dernières années à écrire sur le travail pour le quotidien britannique The Times. Il fait le bilan puis revient sur novice sujpuiss qui font débat en proposant des solutions.

Découvrez les métiers stars de la tech

aussivenir data scientist ou développeur web sans détenir aussi diplôme universitaire en informatique est tout à fait possible. Die Zeit livre quelques pistes utiles pour tous ceux qui veulent se réorienter.

Partager

Dans sa correspondance, Immigration Canada multiplie les fautes dans la langue de Molière, en plus de choisir parfois de répondre en anglais à ceux qui demandent d’être servi en français. Explications.

Radio-Canada reproduit en partie un message que lui a fait parvenir une immigrante francophone qui a réussi son examen de citoyenneté et qui contient les phrases suivantes : “Merci d’avoir completer l’examen”, “les questions de votre examen sont basé sur”, “l’examen de Citoyenneté est fondée sur le guide d’étude Découvrir le Canada”. La version anglaise du message ne contient aucune faute, précise Radio-Canada, qui dit avoir reçu au cours des derniers mois de nombreuses communications d’Immigration Canada “rédigées en français avec des erreurs parfois grossières”.

Autre problème : l’avocat en immigration Stéphane Handfield a confié à Radio-Canada que plusieurs de ses clients ont reçu, de la part du ministère, des réponses en anglais ces dernières semaines, alors qu’ils avaient choisi qu’on leur réponde en français.

Me Handfield voit là une tendance inquiétante :

On se bat depuis des années pour faire respecter le français à Immigration Canada. […] Les candidats ont le droit de comprendre ce qu’on leur demande, et Immigration Canada doit respecter leur choix de communiquer en français. C’est la moindre des choses.”

Des agents unilingues anglophones à Montréal

L’avocate en immigration Danielle Arpin évoque un combat lorsqu’elle doit faire affaire avec des agents fédéraux : “Parfois, quand j’appelle, ce sont des anglophones unilingues qui veulent que je parle en anglais. Je refuse. Mais vouloir parler en français, ça fait parfois traîner les dossiers.”

“Il y a un gros problème à Immigration Canada avec les services en français en général”, affirme le député du Nouveau Parti démocratique du Canada, Alexandre Boulerice, dans un entretien avec Le Journal de Montréal. Il rappelle que des travailleurs embauchés à Montréal l’automne dernier par le ministère étaient en majorité des unilingues anglophones. “Habituellement, note Radio-Canada, le bilinguisme est pourtant requis pour ces postes fédéraux.”

Le commissariat canadien aux langues officielles indique à Radio-Canada que le nombre de plaintes a explosé depuis le printemps dernier : 41, contre 5 l’année précédente. Le commissaire Raymond Théberge affirme que son bureau a plusieurs enquêtes en cours contre le ministère de la Citoyenneté et de l’Immigration.

Une porte-parole d’Immigration Canada, Julie Lafortune, reconnaît que les communications de son ministère “ne sont pas toujours claires” et promet de mieux communiquer avec ses clients, afin de “se conformer à ses obligations et offrir un service de qualité égale dans les deux langues officielles” du pays.

Martin Gauthier

Source

Lancé en avril 2016 et destiné aux expatriés français et aux candidats à l’expatriation, Courrier Expat offre des informations puisées dans la presse internationale sur l’environnement professionnel et personnel des Français de l’étranger, sur le

[…]

Lire la suite