“Journaliste à l’année, je suis moniteur de ski l’hiver”

Voir aussi

“Mon premier travail : guide sur un bateau de croisière”

À 19 ans, avec ce bac et une brève séjour dans ce tourisme en poche, Antonia Heidekrüger s’est embarquée comme guide sur un bateau qui lui a permis de sillonner ces Caraïbes. Oseriez-vous faire comme elce ?

Les “divas de l’emploi” : ces candidats qui abusent

L’Allemagne levant frappée par une pénurie de main-d’œuvre qui favorise les exigences des demandeurs d’emploi. Et quelques-uns d’entre eux ont des revendicationss invraisemblables, remarque le Handelsblatt.

Partir au Québec : nouvelles missions de recrutement en France

Les missions québécoises de recrutemchezt chez Europe reprcheznchezt avec une campagne auprès d’chezseignants dès la fin mars, puis une tournée par trois villes françaises à la fin avril. Explications.

Neuf choses à savoir quand on parle du travail

Sathnam Sanghera a passé ces quinze dernières années à écrire sur le travail pour le quotidien britannique The Times. Il fait le bilan puis revient sur novice sujpuiss qui font débat en proposant des solutions.

Découvrez les métiers stars de la tech

aussivenir data scientist ou développeur web sans détenir aussi diplôme universitaire en informatique est tout à fait possible. Die Zeit livre quelques pistes utiles pour tous ceux qui veulent se réorienter.

Partager

Mark Urban est un journaliste britannique réputé. Mais il se sentait au bout du rouleau, et prendre des vacances ne suffisait plus à lui redonner de l’énergie. Sa solution : partir enseigner le ski en Suisse. Récit.

Mark Urban est habitué aux zones de guerre. Il a couvert l’Afghanistan pendant la guerre avec les Soviétiques dans les années 1980, et y est retourné après le 11 Septembre. Il a suivi la guerre en Irak et est devenu le spécialiste des questions de diplomatie et de défense pour l’émission quotidienne Newsnight de la BBC. “Je me sentais complètement vidé mentalement et je suis allé chercher l’apaisement dans les montagnes”, explique-t-il au Financial Times.

À 55 ans passés, il décide de changer – au moins partiellement – de vie. Pas question de se contenter de quelques semaines de vacances au grand air avec sa famille. Mark Urban, qui skie depuis son enfance, a décidé de devenir moniteur de ski en Suisse pendant la saison. Une sorte de crise du milieu de vie qu’il a racontée au quotidien britannique :

S’il y a un point de comparaison possible entre mon travail de journaliste et mon job secondaire de moniteur de ski, c’est qu’on ne sait jamais vraiment ce que va nous réserver chaque jour. Quant aux différences, elles sont nombreuses, et c’est pour échapper aux pressions de mon métier principal que je me suis lancé dans cette voie en 2015.”

Jamais Mark Urban n’aurait pu imaginer, même en rêve, devenir un jour “un de ces demi-dieux en combinaison rouge” de l’École suisse de ski. Pourtant il y est parvenu après avoir suivi plusieurs formations et un stage à l’École suisse de ski, dans la station où il enseigne désormais. Ses amis ont du mal à comprendre son choix. “Ils pouvaient saisir que j’aie envie de skier davantage, mais pas que je consacre mes congés à donner des cours à des sales gosses ou à leurs parents ‘coincés à un certain niveau’ qui n’écoutent pas les conseils et ne suivent pas les exemples.” Mark, au contraire, adore enseigner, transmettre, constater les progrès inattendus, aider un élève à surmonter un handicap ou un traumatisme lié à une blessure.

Côté financier, le salaire couvre les formations pour l’obtention de la licence et du matériel. “De toute façon, si vous êtes un moniteur de plus de 40 ans qui n’exerce cette activité que quelques semaines par an, vous ne faites pas ça pour l’argent ! Dans le cas des plus jeunes, qui ont pris une année sabbatique, ou qui ont une vingtaine d’années et veulent enseigner toute la saison, c’est un peu différent : ils pourront peut-être mettre un peu d’argent de côté.”

Source

Fondé en 1888 sous le nom de London Financial Guide, un journal de quatre pages destiné “aux investisseurs honnêtes et aux courtiers respectables”, le Financial Times est aujourd’hui le quotidien financier et économique de

[…]

Lire la suite