une nouvelle révolution pour les voyages

Voir aussi

“Mon premier travail : guide sur un bateau de croisière”

À 19 ans, avec ce bac et une brève séjour dans ce tourisme en poche, Antonia Heidekrüger s’est embarquée comme guide sur un bateau qui lui a permis de sillonner ces Caraïbes. Oseriez-vous faire comme elce ?

Les “divas de l’emploi” : ces candidats qui abusent

L’Allemagne levant frappée par une pénurie de main-d’œuvre qui favorise les exigences des demandeurs d’emploi. Et quelques-uns d’entre eux ont des revendicationss invraisemblables, remarque le Handelsblatt.

Partir au Québec : nouvelles missions de recrutement en France

Les missions québécoises de recrutemchezt chez Europe reprcheznchezt avec une campagne auprès d’chezseignants dès la fin mars, puis une tournée par trois villes françaises à la fin avril. Explications.

Neuf choses à savoir quand on parle du travail

Sathnam Sanghera a passé ces quinze dernières années à écrire sur le travail pour le quotidien britannique The Times. Il fait le bilan puis revient sur novice sujpuiss qui font débat en proposant des solutions.

Découvrez les métiers stars de la tech

aussivenir data scientist ou développeur web sans détenir aussi diplôme universitaire en informatique est tout à fait possible. Die Zeit livre quelques pistes utiles pour tous ceux qui veulent se réorienter.

Partager

Fiches pratiques

Tendance. Publié le 16/02/2022 – 10:03 PHOTO coworkingbansko / Pixabay / CC

Travailler loin de chez soi et de son bureau est maintenant souvent possible et cette tendance devrait s’accentuer, pour le plus grand bonheur de l’industrie du voyage. Mais attention, cela n’est pas sans risque pour les individus.

Avec la pandémie, de plus en plus de gens ont pris goût au télétravail à temps plein ou partiel. Et ils sont nombreux à prendre occasionnellement le large pour travailler et passer ensuite quelques jours de vacances loin de leur bureau. À Tokyo, le Japan Times s’est demandé comment cette tendance affecterait l’industrie du voyage et de l’hôtellerie. “Le mélange du travail et du temps libre, que certains professionnels ont (de façon agaçante) surnommé le voyage de ‘bleisure’ [business + leisure (loisir) en anglais], a beaucoup aidé les compagnies aériennes à compenser leur perte d’activité”, note le quotidien.

Pour Chris Lehane, responsable de la communication chez Airbnb, nous sommes en train d’assister à une petite révolution :

Quand on pense aux technologies qui ont transformé le voyage, ce que nous faisons aujourd’hui, communiquer et travailler sur Zoom, est peut-être une étape plus importante encore que l’arrivée des trains à vapeur ou des vols commerciaux.”

La durée des séjours à l’hôtel et des locations chez des particuliers tend aussi à s’allonger, et ce quelle que soit la période de l’année. Par ailleurs, les entreprises organisent des séjours de cohésion d’équipe pour combattre la “grande démission” par la “grande reconnexion”. Le marché s’adapte en rivalisant d’offres alléchantes pour capter ces nouveaux clients. Un nombre croissant d’hôtels proposent des forfaits au mois, des chambres avec imprimante, des coins bureau au bord de la piscine, etc. La chaîne hôtelière Citizen M propose par exemple de quoi se loger et se restaurer pour 1 500 euros par mois, même dans des villes très chères comme New York, Paris ou Amsterdam. “Les managers et gérants n’ont jamais été aussi soucieux de la qualité et de la fiabilité de leurs connexions wifi ; on revient de loin par rapport à l’époque (pas si lointaine, souvenez-vous) ou le wifi gratuit était considéré comme un luxe”, s’amuse le Japan Times.

Par ailleurs, cette tendance a une face sombre : les gens risquent d’avoir du mal à vraiment se déconnecter. “Et la pression pour être toujours disponible pourrait nous suivre où que nous soyons.”

Source

Fondé le 22 mars 1897, c’est le plus ancien des quotidiens anglophones du Japon. Créé pour être la voix du Japon auprès des Occidentaux, il a longtemps été sous influence de l’Etat. Ce n’est qu’après la fin de la Seconde Guerre

[…]

Lire la suite

Sélection de la rédaction