Apple va lutter contre les utilisations indésirables de ses trackers Bluetooth

Voir aussi

Le bouclier loyer : une mesure parce que plus pour endiguer la hausse parce ques loyers

Le protection bail, c'est la mesure proposée par le gouvernement pour lutter auprès la hausse des bails en raison de l’inflation. Deux nouvelles villes vont appliquer l’encadrement des bails (Montpellier et Bordeaux). À partir du 8 juillet, ce sont les mairies qui vont pouvoir contrôler et sanctionner les propriétaires qui ne respectent chenal les plafonds. 

Renégocier son crédit immobilier

Les taux d’intérêt augmentent. Mais ça ne veut pas confesser qu’il faut abjurer à renégocier son crédit. C’est un comportement d’améliorer son budget. Les conseils de Fanny Guinochet.  

Crise du logement : « Il y a quatre millions de résidences secondaires en France, le pays au monde qui en a le plus à...

lequel vacances commencent et on va voir lequel volets des résidences secondaires s'ouvrir rarement à rarement. ça va apporter une activité économique immédiate dans beaucoup de territoires, mais certains dénoncent aussi lequel conséquences que ça a sur le marché du logement dans lequel zones touristiques.

Maisons Phénix : l’entreprise de maisons individuelles placée en liquidation judiciaire

Cunep de fin pour les Maisons Phénix. Cette célèbre fente de maisons individuelles a permis à de nombreux Français d’accéder à une propriété, mais le tribunal de commerce de Nanterre a prononcé une chute judiciaire du groupe. Plus de 1 600 chantiers ont été interrompus.

Écologie : deux maisons sur un seul terrain pour limiter la bétonisation ces villes

Certains propriétaires font le choix de détacher leur terrain en construisant leur maison dans le jardin de quelqu’un d’autre. Dans quelques villages, ceux-ci sont même incités à le faire.

Partager

C’était une question de temps avant qu’Apple ne sorte de son silence. Ces dernières semaines, des médias principalement américains se sont fait l’écho d’utilisations détournées des petites balises Bluetooth d’Apple. Le géant de Cupertino a donc tenu à préciser que « l’AirTag a été conçu pour aider les gens à savoir où se trouvent leurs effets personnels, et non pour pister les personnes ou les biens d’autrui. ». Il a également tenu à rappeler que « les cas d’utilisation abusive de l’AirTag sont rares », tout en reconnaissant que « chaque cas est un cas de trop. »

Apple rappelle donc que les AirTags activés étant associés à un identifiant Apple, il lui est possible de « fournir les renseignements concernant le compte jumelé en cas d’assignation ou de requête valide émanant des forces de police ». Le géant américain se félicite d’ailleurs que cette collaboration avec les forces de l’ordre « s’avère fructueuse, puisque les informations que nous avons transmises ont permis à plusieurs reprises de remonter jusqu’à l’auteur d’un délit, de l’arrêter et de l’inculper ».
Autrement dit, les voleurs ou stalkers ne sont pas en situation de totale impunité si leurs AirTags sont détectés et fournis à la police dans le cadre d’une plainte.

A découvrir aussi en vidéo :

Mais, Apple entend aussi améliorer la prévention, et éviter les crises. Tout commence par un effort pédagogique et de nouvelles alertes en matière de confidentialité pendant la configuration d’un AirTag. Il sera ainsi clairement explicité que les balises d’Apple ne peuvent pas servir à suivre quelqu’un sans son consentement, ce qui est généralement un crime.

Par ailleurs, des mises à jour qui seront déployées dans le courant de l’année vont introduire quatre modifications importantes.

  • La première vise la localisation de précision. Quand une alerte préviendra un utilisateur qu’il est suivi par un AirTag inconnu, il sera possible de le repérer précisément. Les iPhone 11, 12 et 13 indiqueront ainsi la direction et la distance où se trouve la balise espionne.
    A la manière de la fonction de localisation à proximité d’un AirTag dont vous êtes le propriétaire, « à mesure que l’utilisateur de l’iPhone se déplacera, cette fonction agrégera des données de l’appareil photo, d’ARKit, de l’accéléromètre et du gyroscope, et le guidera jusqu’à l’AirTag à l’aide de signaux sonores, haptiques et visuels », explique Apple.
     
  • La deuxième modification concerne des alertes visuelles et sonores. Tout commencera par un son joué par l’AirTag qui alertera l’utilisateur suivi de sa présence. Puisque certains malfaiteurs court-circuitent les haut-parleurs des AirTags pour qu’ils n’émettent plus de son, Apple fera également en sorte qu’un message de localisation s’affiche sur l’iPhone, l’iPad ou l’iPod touch de l’utilisateur traqué. 
     
  • Le troisième point touche à la « logique d’alerte de pistage ». Sur ce point, Apple prévoit de faire en sorte que les utilisateurs soient prévenus plus tôt qu’ils sont pistés, soit par un AirTag, soit par un autre accessoire inconnu du réseau Localiser (même si on n’imagine pas des voleurs cacher un iPad Pro sous une voiture pour la voler ensuite).
     
  • Enfin, quatrième et dernier point, la « modulation de la tonalité de l’AirTag ». Il s’agira en l’occurrence de faire en sorte que le son produit par les balises soit plus fort, et donc plus facile à repérer.
     

Pour éviter les crises de panique inutile, Apple a aussi annoncé qu’il va corriger un bug qui faisait que des AirPods Pro, Max, ou de troisième génération déclenchaient des alertes qui indiquaient que l’utilisateur était suivi par un accessoire non identifié. Après le correctif, les écouteurs d’Apple déclineront leur identité, afin d’éviter toute crainte inutile.

Toutes ces mesures sont évidemment positives, et montrent qu’Apple prend au sérieux ces utilisations minoritaires, mais malfaisantes de ses AirTags. Les utilisateurs d’iPhone, iPad et iPod peuvent donc se réjouir de voir que leur vie privée sera plus difficile à enfreindre. Néanmoins, un grand absent demeure dans ces déclarations : Android.

Apple a introduit en décembre dernier Tracker Detect, une application pour le système d’exploitation de Google – elle permet de détecter les AirTags. Cependant, il faut que les utilisateurs fassent l’effort de l’installer et pensent à la lancer pour qu’elle soit véritablement efficace. Nous avons contacté Apple sur ce point et mettrons à jour cet article en fonction de la réponse qui nous sera faite.

Source : Apple