TikTok, Discord et Telegram, le nouveau cauchemar des ayants droit ?

Voir aussi

Le bouclier loyer : une mesure parce que plus pour endiguer la hausse parce ques loyers

Le protection bail, c'est la mesure proposée par le gouvernement pour lutter auprès la hausse des bails en raison de l’inflation. Deux nouvelles villes vont appliquer l’encadrement des bails (Montpellier et Bordeaux). À partir du 8 juillet, ce sont les mairies qui vont pouvoir contrôler et sanctionner les propriétaires qui ne respectent chenal les plafonds. 

Renégocier son crédit immobilier

Les taux d’intérêt augmentent. Mais ça ne veut pas confesser qu’il faut abjurer à renégocier son crédit. C’est un comportement d’améliorer son budget. Les conseils de Fanny Guinochet.  

Crise du logement : « Il y a quatre millions de résidences secondaires en France, le pays au monde qui en a le plus à...

lequel vacances commencent et on va voir lequel volets des résidences secondaires s'ouvrir rarement à rarement. ça va apporter une activité économique immédiate dans beaucoup de territoires, mais certains dénoncent aussi lequel conséquences que ça a sur le marché du logement dans lequel zones touristiques.

Maisons Phénix : l’entreprise de maisons individuelles placée en liquidation judiciaire

Cunep de fin pour les Maisons Phénix. Cette célèbre fente de maisons individuelles a permis à de nombreux Français d’accéder à une propriété, mais le tribunal de commerce de Nanterre a prononcé une chute judiciaire du groupe. Plus de 1 600 chantiers ont été interrompus.

Écologie : deux maisons sur un seul terrain pour limiter la bétonisation ces villes

Certains propriétaires font le choix de détacher leur terrain en construisant leur maison dans le jardin de quelqu’un d’autre. Dans quelques villages, ceux-ci sont même incités à le faire.

Partager

Au jeu du chat et de la souris, les plates-formes de streaming vidéo illégales ont généralement un temps d’avance sur les ayants droit. Pour faire profiter des dernières séries et des blockbusters les plus récents au plus grand nombre, les pratiques évoluent et les pirates s’adaptent. Depuis plusieurs années déjà, le partage de fichiers en P2P est de plus en plus délaissé au profit du streaming, les pirates ayant mis en place tout un tas de stratégies pour brouiller les pistes et réussir à conserver leurs plates-formes en ligne.

Sur TikTok, de la pub pour des plates-formes de streaming illégales

Si ces sites n’étaient auparavant connus que des initiés, ils sont désormais promus sans complexe sur les réseaux sociaux, notamment sur TikTok, où des utilisateurs rencontrent un certain succès. Ils expliquent en toute innocence et avec une grande naïveté comment regarder gratuitement les derniers films et séries en vogue, faisant fi des questions sur la légalité de la chose. Et si tout se déroulait jadis sur des forums en ligne, c’est dorénavant sur Discord qu’il faut se rendre pour profiter des meilleurs plans. Le service de messagerie instantanée chéri des gamers abrite des serveurs privés très faciles à rejoindre, au sein desquels il est possible de trouver les dernières séries Netflix ou Amazon, et les derniers blockbusters.

À découvrir aussi en vidéo :

Discord n’est d’ailleurs pas la seule messagerie à être utilisée pour cette pratique, Telegram disposant également de bon nombre de chaînes dédiées à cet office. Une requête lancée dans le moteur de recherche de la messagerie permet d’ailleurs en quelques minutes de télécharger films et séries pour les visionner directement sur son smartphone.

Des contenus partagés via des messageries instantanées

Sur Discord, un de ces serveurs créé très récemment et que nous avons pu rejoindre après en avoir vu une vidéo TikTok (au nom dudit serveur), compte près de 40 000 membres à l’heure où nous écrivons ces lignes. On y trouve évidemment les salons classiques où les utilisateurs peuvent poster des suggestions de contenus auxquels ils souhaitent accéder, et les traditionnels salons consacrés aux films et aux séries visionnables.

Certains renvoient vers site vitrine, hébergé sur Google et affichant la liste des derniers contenus accessibles. En cliquant sur l’un d’eux, vous êtes automatiquement renvoyé vers un site catalogue qui regroupe tous les liens de diffusion en streaming existants provenant de différents services.

Ainsi, si le premier lien de streaming ne fonctionne pas, vous n’avez qu’à cliquer sur les suivants pour espérer regarder votre film ou série dans votre navigateur sans dépenser un centime, chacune de ces plates-formes arrosant abondamment les visiteurs de publicités toutes plus douteuses les unes que les autres. Ironie de l’histoire, ces plates-formes, dont la ligne de défense principale consiste à expliquer qu’ils n’hébergent aucun contenu, ont le culot d’afficher une page DMCA invitant les ayants droits à déposer leur réclamation s’ils souhaitent faire retirer des contenus soumis au droit d’auteur.

D’autres salons, sans doute créés plus récemment, se contentent de renvoyer vers un tableur Google Sheet où sont listées les séries disponibles et les URL pour y accéder.

Sur TikTok comme sur Discord où les contenus sont partagés et discutés avec candeur, le profil des utilisateurs est généralement le même : de jeunes adolescents (dont certains n’hésitent pas à partager leur selfie) qui n’ont visiblement pas conscience du caractère illégal de leur activité.