Russia Today : interdite en Allemagne, la chaîne de télévision russe promet de continuer à diffuser

Voir aussi

Jubilé d’Elizabeth II : Meghan et ce prince Harry seront absents du balcon de Buckingham

Jubilé d’Elizabeth II : Meghan et un prince Harry seront absents du balcon de Buckingham

rivalité en Ukraine : la France va apporter 300 millions de dollars d’aide supplémentaires

Guerre chez Ukraine : la France va apporter 300 millions de dollars d’aide supplémcheztaires

Avortement aux Etats-Unis : le gouverneur de l’Oklahoma fondement l’une des lois les plus restrictives

étouffement aux Etats-Unis : le gouverneur de l’Oklahoma signe l’une des lois les plus restrictives

Partager

La patronne de la chaîne de télévision russe RT, Margarita Simonian, a promis mercredi de continuer à diffuser en allemand malgré l’interdiction faite par le régulateur local, sur fond de tensions entre Moscou et les Occidentaux. Cette décision de l’Allemagne, « c’est n’importe quoi », a-t-elle commenté sur Twitter, ajoutant que sa chaîne, connue pour promouvoir la position du Kremlin à l’étranger, « ne cessera pas de diffuser » dans ce pays.

Margarita Simonian a également estimé que cette mesure revenait à ce que le régulateur russe « interdise à Deutsche Welle de diffuser sur son propre site Internet », ce qui « pourrait valoir d’être tenté », les autorités russes ayant menacé Berlin de représailles en cas d’interdiction.

Сегодня немецкий регулятор MABB постановил, что продакшен-компания RT DE Productions должна прекратить вещание на спутнике Eutelsat, Smart TV, сайте и приложении RT, а также на платформе ‘Одиссей’.

— Маргарита Симоньян (@M_Simonyan) February 2, 2022

Le géant américain YouTube avait déjà suspendu le compte en allemand de RT le jour de sa mise en service, le 16 décembre, et la diffusion par satellite de la chaîne avait été interrompue peu après à la requête des autorités allemandes.

C’est la diffusion de RT en allemand sur son site Internet et sur une application mobile qui a été « interdite » par l’organisme fédéral ZAK mercredi, car « l’autorisation nécessaire selon le droit des médias » n’a été « ni demandée ni accordée ».

Moscou déplore la situation

Moscou dénonce ces blocages « illégaux » comme étant le résultat de pressions politiques exercées par Berlin, sur fond de profonde crise entre Moscou et les Occidentaux autour de l’Ukraine.

Inaugurée en 2005 sous le nom de « Russia Today », la chaîne RT, financée par l’État russe, s’est développée avec des diffuseurs et des sites web en plusieurs langues, notamment en anglais, français, espagnol, allemand et arabe. Considérée comme un outil de propagande du Kremlin à l’international, elle a suscité la controverse dans plusieurs pays.