La SNCF lance SNCF Connect, son application universelle pour réserver vos billets de train

Voir aussi

Le bouclier loyer : une mesure parce que plus pour endiguer la hausse parce ques loyers

Le protection bail, c'est la mesure proposée par le gouvernement pour lutter auprès la hausse des bails en raison de l’inflation. Deux nouvelles villes vont appliquer l’encadrement des bails (Montpellier et Bordeaux). À partir du 8 juillet, ce sont les mairies qui vont pouvoir contrôler et sanctionner les propriétaires qui ne respectent chenal les plafonds. 

Renégocier son crédit immobilier

Les taux d’intérêt augmentent. Mais ça ne veut pas confesser qu’il faut abjurer à renégocier son crédit. C’est un comportement d’améliorer son budget. Les conseils de Fanny Guinochet.  

Crise du logement : « Il y a quatre millions de résidences secondaires en France, le pays au monde qui en a le plus à...

lequel vacances commencent et on va voir lequel volets des résidences secondaires s'ouvrir rarement à rarement. ça va apporter une activité économique immédiate dans beaucoup de territoires, mais certains dénoncent aussi lequel conséquences que ça a sur le marché du logement dans lequel zones touristiques.

Maisons Phénix : l’entreprise de maisons individuelles placée en liquidation judiciaire

Cunep de fin pour les Maisons Phénix. Cette célèbre fente de maisons individuelles a permis à de nombreux Français d’accéder à une propriété, mais le tribunal de commerce de Nanterre a prononcé une chute judiciaire du groupe. Plus de 1 600 chantiers ont été interrompus.

Écologie : deux maisons sur un seul terrain pour limiter la bétonisation ces villes

Certains propriétaires font le choix de détacher leur terrain en construisant leur maison dans le jardin de quelqu’un d’autre. Dans quelques villages, ceux-ci sont même incités à le faire.

Partager

Aujourd’hui est un grand jour pour la SNCF. L’entreprise vient de lancer en grande pompe son nouveau service tout-en-un, SNCF Connect, censé simplifier les déplacements des usagers en leur proposant une application et un service en ligne unique. Grâce à lui, il est possible de réaliser dans la même application toutes les opérations qu’il fallait auparavant faire sur différentes plates-formes. Autant le dire tout de suite, c’est une excellente nouvelle.

S’il fallait jadis utiliser Oui.sncf pour réserver un billet, se rendre sur SNCF.com pour consulter l’état du trafic, utiliser l’Assistant SNCF pour recherche un itinéraire et aller sur TGV Pro pour échanger un billet professionnel, toutes ces opérations peuvent désormais être réalisées depuis l’application mobile SNCF Connect ou sur le site web dédié. Sur iOS et Android, l’application Oui.sncf disparaît au profit de SNCF Connect par le biais d’une simple mise à jour.

Avec sa nouvelle application, la SNCF part de très loin. Dans son communiqué, l’entreprise explique qu’une équipe de 300 collaborateurs a planché durant un an pour permettre à l’application d’être ce qu’elle est aujourd’hui. Partie de zéro, la SNCF a opté pour Flutter, un kit de développement open source créé par Google, qui a permis de développer une application identique sur Android et iOS. Si, sur le papier, l’offre semble idyllique, qu’en est-il vraiment à l’utilisation de cette nouvelle « super application » qui va en remplacer quatre ?

À découvrir aussi en vidéo :

Un parcours client simplifié

Si vous utilisiez Oui.sncf, la première ouverture de SNCF Connect va vous surprendre. L’application arbore un thème sombre par défaut, dans l’air du temps, et il n’est pas possible d’en changer, quelle que soit la configuration des paramètres de votre smartphone. Désormais, l’application s’articule autour de quatre sections : Voyager, la première page qui s’affiche à l’ouverture de l’application, Billets, Offres et Compte.

Le premier onglet, Voyager, permet de lancer une requête de manière universelle. Il peut s’agit d’une demande de renseignement, ce qui ouvrira une fenêtre de discussion, ou la recherche d’une destination.

Vous êtes alors invité à saisir votre point de départ pour que l’application cherche tous les trajets possibles existants. SNCF Connect affiche en premier le meilleur itinéraire (le plus rapide), suivi d’autres itinéraires, tous moyens de transport confondus, avec pour chacun d’eux le détail de chaque étape du trajet.

Pour chaque itinéraire suggéré, l’application propose évidemment de réserver le billet de train correspondant, sur toutes le lignes existantes, Eurostar, Thalys et Lyria inclus. Cet onglet Voyager permet également d’avoir un accès rapide à vos favoris, qu’il s’agisse d’itinéraires, d’horaires ou d’adresses. C’est aussi depuis cet onglet que vous pouvez jeter rapidement un œil aux infos trafic, pour l’Île-de-France (trains, métros, bus, Tram, RER) et par région.

La deuxième section de l’application, Billets, permet, comme son nom l’indique, d’accéder à l’ensemble des billets de train de vos trajets à venir et passés, avec la possibilité d’importer vos titres de transport en saisissant le numéro de référence de dossier et votre nom. Petit bémol toutefois, si Oui.sncf autorisait les utilisateurs à importer un billet de train dans Apple Wallet, ce n’est visiblement plus le cas avec SNCF Connect. Espérons qu’il s’agit là d’un oubli et qui sera rapidement corrigé dans une prochaine mise à jour.

Pour les voyageurs se rendant en Île-de-France, SNCF Connect pourra être utilisée pour recharger un Pass navigo.

Tous les trains et toutes les offres accessibles… sauf pour certains abonnés

Dans un souci de simplification, la SNCF a également choisi d’intégrer la possibilité d’acheter ou de souscrire directement depuis son application à des cartes de réduction et abonnements, incluant également les offres TER régionales. Ces abonnements peuvent d’ailleurs être directement configurés dans les paramètres de l’application pour que les réductions associées soient automatiquement appliquées à la réservation d’un billet.

Si l’expérience utilisateur est sans nul doute meilleure avec SNCF Connect qu’avec son ancienne usine à gaz, la SNCF devra impérativement corriger certaines incohérences si elle souhaite véritablement simplifier son parcours client et faire de SNCF Connect sa « Killer App » pour les transports.

Il est par exemple possible de souscrire aux offres Max Actif et Max Actif + (anciennement Mon forfait annuel télétravail et Mon forfait annuel) depuis la section dédiée, mais leur utilisation depuis SNCF Connect n’est pas prise en charge. Impossible donc pour les usagers abonnés sur un trajet précis de gérer leurs réservations depuis cette application. Ils doivent à la place continuer d’utiliser la plate-forme en ligne que la SNCF a mise en place il y a quelques semaines.