Biélorussie : des hackers paralysent les réseaux ferrés pour freiner l’arrivée des troupes russes

Voir aussi

Jubilé d’Elizabeth II : Meghan et ce prince Harry seront absents du balcon de Buckingham

Jubilé d’Elizabeth II : Meghan et un prince Harry seront absents du balcon de Buckingham

rivalité en Ukraine : la France va apporter 300 millions de dollars d’aide supplémentaires

Guerre chez Ukraine : la France va apporter 300 millions de dollars d’aide supplémcheztaires

Avortement aux Etats-Unis : le gouverneur de l’Oklahoma fondement l’une des lois les plus restrictives

étouffement aux Etats-Unis : le gouverneur de l’Oklahoma signe l’une des lois les plus restrictives

Partager

C’est un premier exemple probant de rançongiciel à visée politique. Un groupe de pirates informatiques revendiquent depuis lundi avoir chiffré les serveurs de Belarusian Railway, l’équivalent biélorusse de la SNCF. « Aux ordres du terroriste Loukachenko, la Belarusian Railway autorise les troupes d’occupation à entrer sur notre territoire. Nous avons chiffré certains de leurs serveurs, bases de données et ordinateurs afin de perturber leurs opérations », expliquent les Cyber Partisan sur Twitter. « Les systèmes des trains et de sécurité ne sont pas touchés afin d’éviter les situations d’urgence » précisent-ils.

Au lieu d’exiger une rançon en cryptomonnaie comme des cybercriminels, les hackers demandent, en échange des clés de déchiffrement des systèmes informatiques, la libération de 50 prisonniers politiques arrêtés lors des manifestations de l’automne 2020 contre le pouvoir autoritaire d’Alexandre Loukachenko. Ils réclament aussi que le gouvernement bloque le déploiement des troupes russes dans le pays.

La Russie a annoncé un exercice d’ampleur en Biélorussie à partir du 9 février où elle est en train de déplacer toutes sortes d’équipements militaires, des avions de combat, des missiles anti-aériens. Citée par Bloomberg, la porte-parole des Cyber Partisans, Yuliana Shemetovets, assure que cette cyberattaque « vise à ralentir le trafic des trains de passagers avec pour conséquence un impact sur le transport ferroviaire des militaires russes ».

Après avoir affiché des problèmes de connexion, le site officiel de Belarusian Railway était de retour à la normale ce mardi. Un avis aux passagers indique toutefois que « pour des raisons techniques, les services de délivrance de documents de voyage électroniques sont temporairement indisponibles ». Et d’ajouter : « des travaux sont en cours pour restaurer les performances des systèmes ».