Pensant son micro éteint, Joe Biden traite un journaliste de Fox News de «stupide connard»

Voir aussi

Jubilé d’Elizabeth II : Meghan et ce prince Harry seront absents du balcon de Buckingham

Jubilé d’Elizabeth II : Meghan et un prince Harry seront absents du balcon de Buckingham

rivalité en Ukraine : la France va apporter 300 millions de dollars d’aide supplémentaires

Guerre chez Ukraine : la France va apporter 300 millions de dollars d’aide supplémcheztaires

Avortement aux Etats-Unis : le gouverneur de l’Oklahoma fondement l’une des lois les plus restrictives

étouffement aux Etats-Unis : le gouverneur de l’Oklahoma signe l’une des lois les plus restrictives

Partager

Il faut toujours s’assurer à la fin d’une conférence de presse que le micro est bien éteint. Malgré sa longue expérience politique, le président des États-Unis n’a vraisemblablement pas retenu cette leçon élémentaire. A la fin d’une table ronde à laquelle assistaient des journalistes, ce lundi, Joe Biden, croyant certainement se parler à lui-même, a ainsi lâché un « stupide connard » au sujet d’un journaliste de Fox News.

‘What a stupid son of a b*tch’ — Following a meeting with members of his administration, this is what Pres. Biden was heard saying in response to a question from Fox News’ Peter Doocy on inflation ? pic.twitter.com/e2zooPKuAG

— NowThis (@nowthisnews) January 24, 2022

La scène risque de faire parler. Alors que la chargée de presse tente d’évacuer les journalistes de l’East Room où se tiennent traditionnellement les conférences de presse du locataire de la Maison Blanche, un représentant de la chaîne de Rupert Murdoch interpelle le président en exercice. Celui-ci vient de rencontrer les membres de son conseil de la concurrence pour mettre en place une politique de lutte contre l’inflation galopante aux États-Unis. Steve Doocy se lance : « Pensez-vous que l’inflation est un handicap politique ? » demande-t-il au président américain, sans obtenir de réponse directe. La suite, seuls les spectateurs de C-Span, l’équivalent de la Chaîne parlementaire aux États-Unis, ont pu l’entendre. « C’est un grand atout. Plus d’inflation… Quel stupide connard », ironise-t-il.

La séquence survient alors que Joe Biden est très critiqué après un peu plus d’un an de mandat. Alors que le démocrate a été élu sur la promesse, notamment, d’un retour à la normalité, en particulier avec la presse, après quatre ans de présidence Trump, cette insulte écorne quelque peu encore son image et le rapproche ironiquement de son prédécesseur. Coutumier des invectives à l’adresse de la presse, Donald Trump avait notamment qualifié une journaliste de « folle au faible QI » et suspendu l’accréditation du correspondant de CNN à la Maison Blanche durant son mandat.